SIMON Lucien

Lucien Simon, 1883c Autoportrait Jeune

Lucien SIMON est affilié aux courants naturaliste et postimpressionniste.
En 1900, il obtient la médaille d’or à l’Exposition universelle de Paris, il est également nommé chevalier de la Légion d’honneur. En 1911, il est élevé au rang d’officier du même ordre.

Les années 1900-1920 marquent l’apogée de sa carrière. Sa renommée l’amène à beaucoup voyager et il participe à plusieurs expositions internationales (Londres, Venise, Pittsburgh).
En 1933, il est nommé Peintre Officiel de la Marine.

Les œuvres de Lucien SIMON sont conservées dans différents musées du monde :
Boston et Philadelphie aux États-Unis, musée des beaux-arts de Buenos Aires, collections privées au Japon, musées européens (Musée du Prado, Reina Sofia à Madrid).

En France, au musée d’Orsay dans les salles consacrées aux peintres de la Bande Noire, ainsi que certains musées bretons, comme le musée des beaux-arts de Quimper. Il se passionne en effet pour la Bretagne, et principalement le pays Bigouden (Finistère). Il observe et peint les bretons au travail lors de fêtes traditionnelles. C’est ainsi qu’on le surnomme « Le peintre du pays bigouden ».

Les œuvres de SIMON Lucien