Marin-Marie

Marin-Marie, pseudonyme de  Paul Emmanuel Durand Couppel de Saint-Front (1901-1987).

Les aquarelles signées Marin-Marie ci-dessus sont actuellement disponibles à la Galerie Winston à Dinard (35), où les œuvres de l’artistes sont présentées en permanence.

Nommé Peintre Officiel de la Marine en 1935, Marin-Marie partageait sa vie entre les îles Chausey et Saint-Hilaire-du-Harcouët.

Passionné de yachting, de régates, et par la navigation solitaire, il est le deuxième français, après Alain Gerbault, autre natif de la Mayenne, à traverser l’Atlantique à la voile en solitaire.

Ces passions se conjuguent avec sa vie de peintre, d’inventeur, de créateur en esthétique industrielle et navale. Consultant pour la Compagnie générale transatlantique qui a mis en chantier à Saint-Nazaire le T6, futur Normandie, il en redessinera notamment les cheminées, au profilage aérodynamique très caractéristique de ce paquebot qui fut un chef-d’œuvre de la construction navale.

En 1925, il embarque sur le « Pourquoi pas » de Jean Charcot pour effectuer son service militaire. Il profite alors de deux campagnes en Arctique et développe ainsi sa sensibilité personnelle et dessine un grand nombre de croquis. Jusqu’au début de la guerre, il cultive sa vie de navigateur, et traverse plusieurs fois l’Atlantique. Puis en 1939-1940, il embarque sur différents navires et c’est ainsi que par exemple, il assiste en direct au drame de Mers-El-Kebir.

Tout au long de sa vie, Marin Marie va constituer une œuvre picturale considérable. Toutes les catégories l’intéressaient : qu’il s’agisse de marine de mer, de commerce, de pêche, de plaisance, utilisant aussi bien l’aquarelle, le dessin, la gouache ou la peinture.

Grand observateur, il prenait sur le vif des croquis, des couleurs, des ciels, des états de mer. S’inscrivant dans une tradition de la description, sa mission essentielle était de témoigner, de faire partager sa passion: la mer, ses bateaux et ses hommes. Ayant navigué sur tous les types de navire, il restera un témoin majeur de l’histoire de la marine française.

A la fois témoin et acteur direct, il excelle dans l’art de la représentation du yachting et des premières navigations en solitaire.

Marin-Marie en quelques dates

10 octobre 1901 : naissance à Fougerolles-du-Plessis de Marin Marie Paul Emmanuel Durand Couppel de Saint-Front, troisième fils de Jules Durand, éleveur, et de Marie Lefas.
1906 : Jules Durand loue la maison dite <le Captain> à Chausey et achète un cotre avec lequel il initie ses fils à la voile. A partir de cette date, toutes les vacances se passeront à Chausey.
1914-1917 : reçoit des cours particuliers de dessin d’Emile Daubé à l’école Saint-Charles de Saint-Brieuc.
1920-1925 : études de droit à la Faculté de Rennes (il obtiendra son diplôme d’avocat) et cours du soir à l’école des Beaux-Arts.
1925 : embarque comme soutier volontaire sur le Pourquoi Pas ? de Charcot.
1925-1926 : gardien du Pourquoi Pas ? l’hiver, puis embarque pour une deuxième campagne polaire.
1926 : expose au premier Salon des Peintres de la mer.
1927 : mariage avec Germaine Fauchon-Villeplé, croisière en mer d’Irlande.
1932 : intervient sur les cheminées du paquebot Normandie, dont il crée la nouvelle ligne.
1933 : traverse l’Atlantique en solitaire sur le cotre Winibelle.
1935 : nommé Peintre officiel de la Marine.
1936 : traverse l’Atlantique en solitaire sur la vedette à moteur Arielle.
1939 : pour assurer les droits des pêcheurs français auxs Minquiers, il organise une expédition et prend pied sur la Maîtresse-Ile, créant un incident diplomatique avec l’Angleterre.
1939 : mobilisé sur le Strasbourg, il participe à la traque du Graf von Spee puis à la bataille de Mers el-Kébir. Reprend du service sur le Fantasque et se retrouve à Dakar lors de la tentative de débarquement des forces navales de la France libre.
1941-1943 : participe aux Salon de la Marine, puis se retire dans sa propriété de Saint-Hilaire-du-Harcouët.
1945 : devient président de la SCI des îles Chausey.
1957 : illustrations avec Albert Brenet et Mathurin Meheut pour <Pêcheurs des quatre mers> sur un texte de Roger Vercel ; publication de <Grands coureurs et plaisanciers> (texte et illustrations).
1963 : croisière sur la Constance avec l’écrivain Paul Guimard.
1987 : l’émission Thalassa rend hommage à Marin Marie, qui élabore à 86 ans les plans du bateau de son ami Gilbert Hurel, le Courrier des Iles.
11 juin 1987 : décès à Saint-Hilaire du Harcouët.